Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Clindoeil_ATCC

21 views

Published on

Clin d'oeil sur la transformation constructive des conflits,
numéro de la collection Clin d'oeil https://energetic.fr/clin-doeil/

Published in: Leadership & Management
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Clindoeil_ATCC

  1. 1. Conflit interpersonnel Conflit interne Conflit social Conflit avec Dieu L’approche et la transformation constructives des conflits par Alain Ducass, le 15 décembre 2020 Collection « Clin d’œil » sur les trésors des sciences humaines https://energetic.fr/clin-doeil Images https://www.jobstreet.com.my/ https://lifepotential.ca/ https://iconeslamour.wordpress.com/ https://www.youtube.com/watch?v=DngmYLFoHH8
  2. 2. L’échange d’énergie est vital dans la nature Si trop d’énergie s’accumule en un point, les échanges peuvent devenir dangereux Il en va de même dans les entreprises et dans la société. Les tensions quotidiennes ne sont ni bonnes, ni mauvaises, elles sont inévitables. En les niant, elles s’enveniment et deviennent dangereuses En les traitant au quotidien, elles s’apaisent et contribuent au changement, De plus, l’approche constructive des conflits peut les transformer en opportunités ! Approcher et transformer nos conflits de façon constructive, cela s’apprend ! Le conflit est naturel ; s’il est nié, il grandit et dégénère
  3. 3. Apprendre à se connaître à partir des ressentis Qui se connaît lui-même et que sait-on de l’autre ? La communication non-violente invite à exprimer son ressenti plutôt qu’à porter un jugement Encore faut-il avoir appris à percevoir ses ressentis, qui s’expriment en nous sous forme de sensations, émotions, sentiments ! De multiples exercices permettent d’observer nos différences. Dans son livre Pédagogie des rencontre…, Hervé Ott en propose de nombreux dont je pratique certains : _ n° 81 Sympathie-antipathie : chacun pense à une personne du groupe et observe ce qui la lui rend sympathique et/ou antipathique. Une mise en commun se fait sur le vécu de chacun pendant l’exercice, sans nommer les personnes évoquées. _ n° 83 Météo : au début et à la fin d’une réunion, nous faisons un tour de table sur nos ressentis. _ n° 110 Stop : au signal, chaque participant s’avance rapidement vers celui qui lui fait face jusqu’à ce que ce dernier se sente en danger et dise stop ! On change ensuite de partenaire et, lors d’une mise en commun, on découvre à quel point le vécu de chacun est différent par rapport aux limites. L’autre Ce que je connais de lui
  4. 4. Développer notre intelligence émotionnelle Comme l‘exprime le film Vice-Versa de Disney, chaque émotion a un rôle important car, comme leur nom l’indique, elles nous mettent en mouvement. Bien accueillies, nos émotions nous aident à nous connaître et à améliorer nos relations grâce à une communication plus authentique. Refoulée ou manipulée, elles produisent des jugements et des accusations Développer notre intelligence émotionnelle implique : _ d’identifier et reconnaître nos émotions ; _ de parvenir à les évaluer et à les exprimer ; _ d’être à l’écoute des émotions de l’autre _ de prendre du recul par rapport aux émotions qui ne constituent pas toute la réalité Dans son livre « Retrouver mon étoile » Jean-Jacques Samuel enseigne sa pratique du Voyage Intérieur Emotionnel « VIE » permettant de discerner les diverses émotions qui nous habitent. Au début d’un travail, il m’arrive de demander à chaque participant de noter son niveau de surprise, tristesse, peur, dégoût, colère, joie, pour aboutir à un total de 100 % A la fin du travail, je fais la même demande, et les résultats sont généralement très différents. Image https://papapositive.fr/
  5. 5. Etape 3 : Discerner nos besoins fondamentaux et nos frustrations De nombreux auteurs comme Maslow, Dilts, Bateson ou Virginia Henderson décrivent les besoins fondamentaux communs à tous les hommes. Quand ils sont frustrés, ils produisent des réactions émotionnelles qui produisent à leur tour des mécanismes de défense comme la fuite, l’agression, la sidération, la soumission. Image : https://reveles-toi.com/ Besoins fondamentaux Sources de frustrations Exemples de réactions émotionnelles Amour Séparation, abandon… Tristesse, sentiment de solitude… Reconnaissance Dévalorisation, rejet, exclusion, jugement… Colère, honte, dégoût… Sécurité Agression, envahissement, vol… Peur, désir de protection Orientation Dissimulation, hypocrisie, mensonge… Surprise, confusion… Autonomie Surprotection, autoritarisme… Sentiment d’impuissance, soumission… Créativité, transcendance Dogmatisme, rigidité, enfermement… Colère, désir de lutte ou de fuite,
  6. 6. Etape 4 : Faire évoluer nos mécanismes de défense en outils de protection Images https://www.e-p-o-c.fr/protection-medicale/ Face au manque et au danger, les animaux ont développé des mécanismes de défense pour survivre : fuite, attaque, inhibition, collaboration, etc Nous en avons hérité et, lorsque nous sommes en danger, notre système nerveux abandonne son fonctionnement habituel (néo- mammalien) pour réagir très vite grâce à notre cerveau animal (reptilien et paléo-mammalien) et mettre en place des mécanismes de défense. Devenus adultes, nous sommes capables d’abandonner nos mécanismes de défense instinctifs (ex nous cacher derrière le rideau) pour des outils de protection plus élaborés comme les masques dans le domaine physique ou d’autres solutions dans le domaine psychologique (ex : tourner sept fois sa langue dans sa bouche, aller voir un ami, sortir dans la nature, porter plainte, etc.)
  7. 7. Sortir de l’impuissance et/ou de la toute puissance : Il arrive à tout le monde de se sentir impuissant dans une situation donnée. Parfois, nous avons l’impression d’être victime d’un adversaire, d’une institution, de la société, du destin, voire de Dieu. Nous pouvons nous mettre en position de victime impuissante. Parfois, nous avons l’impression de détenir la vérité et nous avons envie de l’imposer aux autres en les agressant ou en agressant leur adversaire. Nous pouvons nous mettre en position de toute-puissance. Il importe de ne pas en rester là ! Images http://www.homogulliver.com/ http://helperpd.weebly.com/blog/ le-justicier-19551975-new-release-dvd
  8. 8. Identifier un triangle dramatique de Karpman En agressant, le persécuteur croit savoir mieux que l’autre, il se situe en toute- puissance. La « victime » impuissante ne voit pas sa part de liberté. Elle appelle au secours un sauveur , pour être plus forte que l’agresseur. En prenant parti pour la « victime » contre l’ « agresseur », le « sauveur » cherche à renverser ce dernier sans chercher à comprendre son point de vue. Il est aussi en position de toute-puissance. Les positions peuvent changer, mais les personnes ne sortent pas nécessairement de ce triangle dramatique ou infernal dit « de Karpman ». Image http://la-haut.e-monsite.com/
  9. 9. Sortir du triangle dramatique de Karpman Parmi d’autres points, l’ATCC enseigne l’outil PISTES qui consiste en un apprentissage pour sortir du triangle de Karpman et transformer les sentiments d’impuissance et la violence dans les conflits. Pour en savoir plus : http://atcc-institut.fr/atcc/ Collection « Clin d’œil » https://energetic.fr/clin-doeil Ce n° a été conçu et imagé par alain.ducass@energeTIC.fr catalyseur de changement

×