Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.
7ème Journée de la Recherche Clinique
8 mai 2014
Denise Baratti-Mayer MD, DMD
GESNOMA (Geneva Study Group on Noma)
Service...
Copyright © 2013 Baratti-Mayer et al. Open Access article distributed under the terms of CC BY-NC-ND
• gangrène oro-faciale
• évolution rapide
• mortalité élevée
• enfants de 2 à 6 ans
• pays en voie de
développement
Le nom...
Le noma: les stades de la maladie
Baratti-Mayer et al Lancet Infect Dis 2003; 3:419-31
Le noma: les facteurs associés
• Malnutrition
• Maladies intercurrentes
et l’étiologie du noma?
Le noma: étiologie
• Théorie vasculaire
• Théorie carentielle
• Théorie microbiologique
Quelles bactéries sont impliquées ...
• La rapidité d’évolution de la
maladie
L’analyse de la flore bactérienne a été
longtemps impossible en raison de:
• La rapidité d’évolution de la
maladie
• Beaucoup de microrganismes
échappent aux techniques
classiques de culture
L’anal...
• La rapidité d’évolution de la
maladie
• Beaucoup de microrganismes
échappent aux techniques
classiques de culture
• La m...
• La rapidité d’évolution de la
maladie
• Beaucoup de microrganismes
échappent aux techniques
classiques de culture
• La m...
• La rapidité d’évolution de la
maladie
• Beaucoup de microrganismes
échappent aux techniques
classiques de culture
• La m...
• La rapidité d’évolution de la
maladie
• Beaucoup de microrganismes
échappent aux techniques
classiques de culture
• La m...
• La rapidité d’évolution de la
maladie
• Beaucoup de microrganismes
échappent aux techniques
classiques de culture
• La m...
Objectifs
• Investiguer et décrire les facteurs de risque
épidémiologiques du noma
• Décrire la flore bactérienne
Matériel et méthode
• Type d’étude: « cas-témoins »
• Durée: de septembre 2001 à décembre 2006
• Lieu: Niger - Genève
• Se...
Matériel et méthode
• Cas: noma aigu
• Témoins: enfants sains du même village (4:1)
• Questionnaire épidémiologique
• Exam...
Résultats
• 82 cas / 327 témoins
• Age moyen : 3.7 ans (cas) / 4.0 ans (témoins)
• 38 garçons (48.1%) et 44 filles (51.9%)...
Résultats
Comparés aux témoins, les cas ont
- un entourage familial plus nombreux (nb moyen 7.3 vs 6.2, p=0.001)
- une fra...
Comparaison cas-témoins
Variables cliniques: état nutritionnel
Noma
N=82
Contrôles
N=327 P-value*
Mid-upper-arm circumfere...
Analyses bactériennes
• PCR: 339 espèces bactériennes
• Cinq phylotypes s’associent de manière significative avec le noma ...
Modèle multivarié « microbio-clinico-épidémiologique »
OR 95%CI P-value
Signes de malnutrition chronique sévère 2.86 1.05-...
Conclusion
• La malnutrition et une maladie fébrile récente sont des
facteurs de risque primordiaux
• Les grandes fratries...
Remerciements
GESNOMA
(Geneva Study Group on Noma)
Dr D. Baratti-Mayer
Dr I. Bolivar
Dr J-E. Bornand
Dr A. Gayet-Ageron
Pr...
Merci pour votre attention www.gesnoma.org
gesnoma@bluewin.ch
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

7ème Journée de la Recherche Clinique: Risk factors for noma disease

1,540 views

Published on

Risk factors for noma disease a 6 year prospective, matched case-control study in Niger Denise Baratti-Mayer MD, DMD, GESNOMA (Geneva Study Group on Noma) Service de Chirurgie plastique, reconstructive et esthétique lors de la 7ème Journée de la Recherche Clinique aux HUG

Published in: Health & Medicine
  • Login to see the comments

  • Be the first to like this

7ème Journée de la Recherche Clinique: Risk factors for noma disease

  1. 1. 7ème Journée de la Recherche Clinique 8 mai 2014 Denise Baratti-Mayer MD, DMD GESNOMA (Geneva Study Group on Noma) Service de Chirurgie plastique, reconstructive et esthétique www.gesnoma.org gesnoma@bluewin.ch
  2. 2. Copyright © 2013 Baratti-Mayer et al. Open Access article distributed under the terms of CC BY-NC-ND
  3. 3. • gangrène oro-faciale • évolution rapide • mortalité élevée • enfants de 2 à 6 ans • pays en voie de développement Le noma: définition Baratti-Mayer et al Lancet Infect Dis 2003; 3:419-31
  4. 4. Le noma: les stades de la maladie Baratti-Mayer et al Lancet Infect Dis 2003; 3:419-31
  5. 5. Le noma: les facteurs associés • Malnutrition • Maladies intercurrentes et l’étiologie du noma?
  6. 6. Le noma: étiologie • Théorie vasculaire • Théorie carentielle • Théorie microbiologique Quelles bactéries sont impliquées ? - Spirochetae - Fusobacteria (F. necrophorum) - Prevotellae
  7. 7. • La rapidité d’évolution de la maladie L’analyse de la flore bactérienne a été longtemps impossible en raison de:
  8. 8. • La rapidité d’évolution de la maladie • Beaucoup de microrganismes échappent aux techniques classiques de culture L’analyse de la flore bactérienne a été longtemps impossible en raison de:
  9. 9. • La rapidité d’évolution de la maladie • Beaucoup de microrganismes échappent aux techniques classiques de culture • La maladie survient dans une population où même la flore bactérienne normale n’est pas étudiée L’analyse de la flore bactérienne a été longtemps impossible en raison de:
  10. 10. • La rapidité d’évolution de la maladie • Beaucoup de microrganismes échappent aux techniques classiques de culture • La maladie survient dans une population où même la flore bactérienne normale n’est pas étudiée L’analyse de la flore bactérienne a été longtemps impossible en raison de:
  11. 11. • La rapidité d’évolution de la maladie • Beaucoup de microrganismes échappent aux techniques classiques de culture • La maladie survient dans une population où même la flore bactérienne normale n’est pas étudiée • Avoir une équipe bien formée sur place ayant accès aux cas aigus pendant plusieurs années L’analyse de la flore bactérienne a été longtemps impossible en raison de: Il nous est donc paru essentiel de:
  12. 12. • La rapidité d’évolution de la maladie • Beaucoup de microrganismes échappent aux techniques classiques de culture • La maladie survient dans une population où même la flore bactérienne normale n’est pas étudiée • Avoir une équipe bien formée sur place ayant accès aux cas aigus pendant plusieurs années • Appliquer les nouvelles technologies microbiologiques pour en étudier la flore L’analyse de la flore bactérienne a été longtemps impossible en raison de: Il nous est donc paru essentiel de:
  13. 13. • La rapidité d’évolution de la maladie • Beaucoup de microrganismes échappent aux techniques classiques de culture • La maladie survient dans une population où même la flore bactérienne normale n’est pas étudiée • Avoir une équipe bien formée sur place ayant accès aux cas aigus pendant plusieurs années • Appliquer les nouvelles technologies microbiologiques pour en étudier la flore • Etudier en même temps la flore d’enfants sains du même âge L’analyse de la flore bactérienne a été longtemps impossible en raison de: Il nous est donc paru essentiel de:
  14. 14. Objectifs • Investiguer et décrire les facteurs de risque épidémiologiques du noma • Décrire la flore bactérienne
  15. 15. Matériel et méthode • Type d’étude: « cas-témoins » • Durée: de septembre 2001 à décembre 2006 • Lieu: Niger - Genève • Setting: ONG Sentinelles et région de Zinder
  16. 16. Matériel et méthode • Cas: noma aigu • Témoins: enfants sains du même village (4:1) • Questionnaire épidémiologique • Examen clinique • Prélèvements (sang, frottis muqueuse, salive) Analyses microbiologiques: Etape 1: PCR Etape 2: low-density 16S rDNA microarray
  17. 17. Résultats • 82 cas / 327 témoins • Age moyen : 3.7 ans (cas) / 4.0 ans (témoins) • 38 garçons (48.1%) et 44 filles (51.9%) • Délai moyen de consultation: 8.1 jours (médiane 3 j)
  18. 18. Résultats Comparés aux témoins, les cas ont - un entourage familial plus nombreux (nb moyen 7.3 vs 6.2, p=0.001) - une fratrie plus nombreuse (nb moyen 5.3 vs 4.3, p=0.001) - un paludisme (43.4% vs 23.2%, p<0.001) ou un autre épisode infectieux dans les 3 mois avant le noma (53.7% vs 33.9%, p<0.001) - nourris au sein moins longtemps (durée moyenne 20.2 mois vs 20.7, p=0.01)
  19. 19. Comparaison cas-témoins Variables cliniques: état nutritionnel Noma N=82 Contrôles N=327 P-value* Mid-upper-arm circumference (cm) Height-for-age Z score No stunting Moderate stunting Severe stunting Weight-for-age Z score Weight-for-height Z score No wasting Moderate wasting Severe wasting 12.9 - 2.5 29 (37.2%) 19 (24.4%) 30 (38.5%) - 5.2 - 4.3 34 (41.5%) 14 (17.1%) 34 (41.5%) 15.1 - 0.9 236 (72.2%) 49 (15.0%) 42 (12.8%) - 2.7 - 3.5 151 (46.2%) 101 (30.9%) 75 (22.9%) <0.0001 <0.0001 …. <0.0001 <0.0001 <0.0001 <0.0005 …. 0.61 0.001 *p-value using conditional logistic regression
  20. 20. Analyses bactériennes • PCR: 339 espèces bactériennes • Cinq phylotypes s’associent de manière significative avec le noma : Fusobacterium genus (<7.7 OR=4.63) Neisseria (<7.0 OR=3.34) Capnocytophaga (<3.75 OR=3.69) Spirochaeta (<1.98 OR=8.22) Prevotella (>=15.3 OR=2.53) Huyghe A, François P, Mombelli A et al. (2013) PLoS NEGL Trop Dis 7(9):e2453
  21. 21. Modèle multivarié « microbio-clinico-épidémiologique » OR 95%CI P-value Signes de malnutrition chronique sévère 2.86 1.05-7.76 0.04 Nombre de grossesses passées (mère) 1.21 1.04-1.40 0.01 Maladie infectieuse dans les 3 derniers mois 1.96 0.92-4.20 0.08 Présence de Fusobacterium <7.7 4.63 1.21-8.17 0.02 Présence de Capnocytophaga <3.75 3.69 1.50-9.54 0.005 Présence de Prevotella >=15.3 2.53 1.14-5.96 0.02
  22. 22. Conclusion • La malnutrition et une maladie fébrile récente sont des facteurs de risque primordiaux • Les grandes fratries et les grossesses rapprochées semblent favoriser le noma • Pas de bactérie pathogène directement associée au noma • Déséquilibre de la flore bactérienne augmente le risque de maladie
  23. 23. Remerciements GESNOMA (Geneva Study Group on Noma) Dr D. Baratti-Mayer Dr I. Bolivar Dr J-E. Bornand Dr A. Gayet-Ageron Prof. A. Gervaix Prof. A. Mombelli Prof. D. Montandon Prof. D. Pittet , président Prof. B. Pittet-Cuénod Mme M. Rusconi Prof. J. Schrenzel Dr A. Wamba Dr P. François, Dr A. Huyghe, Mme M.Tangomo Dr J.-M. Théler, Dr S. Hugonnet Mme R. Sudan, Mme K. Uelfeti Mme C. Nyffenegger, M Y. Seguin Equipe GESNOMA à Zinder Equipe Sentinelles à Zinder Fondation Sentinelles à Lausanne Financement: Fondation Gertrude Hirzel
  24. 24. Merci pour votre attention www.gesnoma.org gesnoma@bluewin.ch

×