Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Fr islamhouse ablution-priere-ouchr

472 views

Published on

Fr islamhouse ablution-priere-ouchr

Published in: Science

Fr islamhouse ablution-priere-ouchr

  1. 1. Ila lrfilptfioan tie ll ”’a all u: lu@l: n La priére n’est pas valide sans ablution. L’ablution n’est permise qu’avec une eau purificatrice, c'est- a-dire celle qui a conservé sa nature, comme l’eau de mer, de source, de riviére ou d’un puits. Remarque : Une petite quantité d'eau est souillée des qu’e| le est au contact avec | 'impureté, tandis qu'une eau en grande quantité (minimum 210 litres environ) n’est souillée que lorsque sa couleur, son odeur ou son gout change. ll est recommandé de commencer l‘ablution en disant Bismillah [au nom d’Al| ah]. ll est recommandé de se laver les deux mains trois fois a chaque ablution et cette recommandation est accentuée pour celui qui se réveille aprés un sommeil nocturne. Remarque : ll est détestable de laver plus de trois fois un membre concerné par l‘ablution. Ensuite, on rince sa bouche une fois obligatoirement. ll est recommandé de rincer la bouche trois fois. Remarque: 1) Faire uniquement rentrer l’eau dans sa bouche ne suffit pas, mais il faut obligatoirement l’agiter et la remuer dans sa bouche. 2) ll est recommandé de se frotter les dents avec un siwak pendant qu’on se rince la bouche. Ensuite, on se nettoie les narines une fois obligatoirement. Faire cela trois fois est plus méritoire. Remarque : Faire uniquement rentrer l’eau dans nez ne suffit pas, mais ll faut obligatoirement aspirer l’eau él | ’intérieur des narines puis la rejeter en lexpirant et non a | 'aide de la main uniquement. On se lave ensuite le visage une fois obligatoirement. Le faire trois fois est plus méritoire. On entend par la partie du visage qui doit étre obligatoirement lavée : la partie qui va de | ’oreille :31 l’autre dans le sens de la largeur et de la racine des cheveux (d’une personne normalement constituée) au menton dans le sens de la longueur. Remarque : ll est obligatoire de passer l’eau au travers de la barbe légére et cela n’est que recommandé si la barbe est épaisse. Puis, on se lave une fois obligatoirement les deux bras en partant de l’extrémité des doigts jusqu'aux coudes. Le faire trois fois est plus méritoire. Remarque : ll est préférable de se laver le bras droit avant le bras gauche. Ensuite, on s’essuie toutela surface de la téte, ensuite, on introd_uit l’index dans le pavilion d_e l’oreIl| e et on essule | 'exterleur de | ‘oreIlle avec son pouce. Cela doit etre accompll une seule fOlS uniquement. Remarques : 1) La partie de la téte qu’i| est obligé d’essuyer est la surface comprise de la partie antérieure de la téte (ou la limite du visage) a la nuque. 2) ll n’est pas obligatoire d‘essuyer les cheveux qui pendent [au-dela de la téte]. 3) S’il n’y a pas de cheveux, on essuiera le cuir chevelu. 4) On doit essuyer la partie de la peau comprise entre les oreilles et les cheveux. Ensuite, on se lave les deux pieds jusqu’aux chevilles une seule fois obligatoirement. Le faire trois fois est plus méritoire. Remarques : 1) les membres concernés par les ablutions dans I’ordre, sont au nombre de quatre : A) Le visage, l’intérieur du nez et de la bouche inclus. B) Les avant-bras. G) La téte, les oreilles inclus. D) Les pieds, les chevilles inclus. Le respect de l’ordre pendant le lavage de ces membres est une obligation. Ne pas Ie respecter invalide les ablutions. 2) Uenchainement ininterrompu des différents lavages est une obligation : ainsi, se laver un membre puis attendre qu’iI seche pour ensuite se laver Ie membre suivant, invalide les ablutions. 3) Aprés l’ab| ution, il est recommandé de dire : ''Al, .», , 94., » Lu: bi . i4.. ::ij . Al sflgfza ‘zl Mr; «ill ‘: li4.l1‘: l bi -£9.33" « Je témoigne qu’il n’y a point de divinité digne d’adoration en dehors d’AIlah et je témoigne que Muhammad est Son serviteur et Messager. »
  2. 2. i=2 i, Ii ‘7lé. 'i‘= = i ‘ii I’ Piliers de la priére : la priere est nulle lorsqu’i|5 sont abandonnes sciemment ou par oubli. flobligations de la priere : |orsqu’e| |es sont délaissées sciemment, la priere est nulle et | orsqu'elIes sont délaissées par oubli, Ia personne doit accomplir la prosternation de l’oubli. F‘ Les sunan (recommendations prophétiques) de la priére : la priére ne s'annule pas si on délaisse une de ces choses (sciemment ou par oubli). Lorsque tu veux accomplir la priére, tu dis : A/lahou Akbar (1) (Allah est le plus grand) en te mettant dans la position debout (2) et en faisant face a la Qibla. L’imam dit cela a voix haute ainsi que toutes les autres formules de grandeur (le fait de dire Allahou Akbar), de sorte que ceux qui se trouvent derriere Iui puissent l’entendre ; et en dehors de lui, tout Ie monde Ie dit a voix basse. Lorsqu’i| prononce le takbir, Ie fidele leve ses deux mains, les doigts accolés les uns aux autres, au niveau de ses épaules. Celui qui prie derriére I’imam ne prononce le takbir que lorsque I’imam Ie prononce complétement. Remarque : ll doit éleversa voix | orsqu'un pilier ou une obligation de la priere doivent étre manifestés par la parole, de maniére a pouvoir lui-méme entendre ce qu’il prononce, oeci méme dans les priéres ou la lecture se fait a voix basse. Le minimum nécessaire dans | ‘é| évation de la voix, est de la faire entendre a autrui. Et le minimum nécessaire dans l’abaissement de la voix est d’entendre soi-meme uniquement, oe qu’on prononce. an-. t' : ' , .‘»‘~ ~. tn. . . r. 1. i ll tient avec sa main droite la main ou Ie poignet de sa main gauche et les place sous sa poitrine. §on regard est oriente vers | ’endroit oulil se prosterne, Puis, il débute la priére en récitant quelques invocations rapportées dans la Sunna, comme : "£, :.é J61 1} baé . b.. ..'- 531.3 5-#14:. ) , .g. Ul Soil : « Gloire et pureté a toi, 6 Allah eta toi la louange. Que ton nom soit béni, que ta majesté soit élevee et il n’y a d’autre divinité digne d'adoration si ce n’est toi. » Puis, il cherche refuge auprés d'Al| ah contre Satan ; puis il dit [Bismillahir Rahmanir Rahim]. ll n'éleve pas sa voix dans tout ce qui precede, Ensuite, il lit la sourate Al-Fatiha (louverture n°1) (3). Celui qui prie derriére I’imam n’est pas obligé de lire quoi que ce soit pendant les rak’a ou I’imam lit a voix haute. Par contre, il Iui est recommandé de lire la sourate Al-Fatiha pendant les pauses que I’imam marque dans sa lecture, ou lorsque I’imam termine sa lecture s’il s'agit d'une priere ou la lecture se fait a voix haute. Ensuite, il lit ce qui l'a appris du Coran. L’imam lit a haute voix dans la priére de l'aube (fajr) et les deux premieres rak’a de la priere du coucher du soleil (Maghreb) et de la tombée de la nuit (‘icha »). En dehors de cela, il lit a voix basse. Remarque : Il est recommandé de lire les sourates dans Ie meme ordre qui se trouve dans Ie Coran, oomme il est déconseillé de ne pas respecter cet ordre. ll est interdit d’intervertir les mots d'un méme verset coranique ou d'intervertir les versets d’une méme sourate. Puis, il dit Allahou Akbar (Allah est le plus grand) (1), en levant ses mains puis s'incIine (4) et pose ses mains sur ses genoux comme s‘il s’y agrippait ; il disjoint les doigts de sa main, tient son dos droit, maintient sa téte dans le prolongement de son dos et dit : (Soubhana Rabbiyal « Adhim) « Gloire at pureté a mon Seigneur le Tres Grand. » (2). ll dit cela trois fois. Lorsqu’on parvient a accomplir ce pilier (| ’inc| inaison), alors toute la rak’a nous est comptée. Remarque : L’instant oil it faut prononcerAllahou Akbar ou (Sami’-Allahou limane Hamidah) « Qu’Al| ah exauce oelui qui le loue » [juste apres l’incIinaison] est pendant chaque changement de position ; et non avant ou apres qu’on ait change de position. Ceci est valable pour toutes les fois oil it faut dire « Allahou Akbar. » xw ~. . . . n. .u¢. .nxmnn . 1-1jjx= “‘nn~ Puis, il releve sa téte (5) en disant : (Sami’-Allahou limane Hamidah « Qu‘Al| ah exauce celui qui le loue » (3% et il leve ses mains comme Iors du premier takbir. Lorsqu'i| se tient bien droit dans la position debout (6 , il dit : Rabbana wa lakal-Hamd (Notre eigneur, a toi la louange) (4), puis il rajoute : Hamdan Kathiran Tayyiban Mubarakan fih, Mi| ’as—Samawat wa MiI'al—‘Ardh wa Mil’a ma Shi’ta min Shay’in ba‘d. .. (Une louange abondante, pure et bénie, qui remplit les cieux et la terre et qui remplit tout ce que tu veux au-dela de cela. .. Remarque : L’instant of: it faut prononcer « Rabbané wa Iakal-Hamd » (Notre Seigneur, a toi Ia | ’inc| inaison et non pendant le redressement. louange) est apres s'étre entisrement redressé apres Puis, il se prosterne (7) en disant Allahou Akbar (Allah est Ie plus grand) en eloignant les bras de ses flancs et Ie ventre de ses cuisses, en posant les mains au niveau de ses e aules, les bouts de ses piedsgoses au sol et les doi ts ainsi que les orteils dirigés vers Ia Qibla. Ensuite, il dit : (Subhéna Rabbiy-a —A‘lé) une fois « Gloire et puret a mon Seigneur le Tr -Haut » (5). Il est recommandé de Ie dire au moins trois fois. Remarque : La prosternation doit se faire sur sept parties du co s : le bout des pieds, les genoux, les mains, le front avec le nez. La prierr-:1 n est gasévalable, sauf SI on possede une excuse, Iorsqu on s’abstIent volontalrement de ne pas poser au sol une partie des mem res pr or s.
  3. 3. Puis, il releve Ia téte en disant Allahou Akbar et s’assoit (8). ll y a deux manieres de s’asseoir entre les deux prosternations qui sont toutes correctes : 1) ll peut étaler son pied gauche sur lequel il s’assoit et poser verticalement son pied droit en pliant les orteils de ce pied en direction de la Qibla. 2) Poser ses deux pieds verticalement en pliant les orteils en direction de la Qibla et en s'asseyant sur les talons (Position accroupie). Puis il dit: « Rabbi-Ghfirli » (Seigneur, pardonne-moi) (6) 3 fois ; il peut ajouter s’i| le veut : (war-hamni, waj-bourni, war-fa’ni, war-zouqni wan-sourni, wah-dini, wa ‘afini, wa-a'fou‘anni) « accorde- moi Ta misé-iricorde, panse mes blessures, éléve mon rang, acoorde-moi ma subsistance, accorde-moi la victoire, guide-moi, assure-moi le salut et accorde- moi le pardon». Puis, il se prosterne une deuxieme fois et effectue sa deuxieme prosternation de la maniere que la premiere. Ensuite, il releve sa téte en disant Allahou Akbar, se dresse debout sur ses pieds et accomplit la deuxieme rak‘a de la meme maniere que la premiere. Remarque : La sourate Al-Fatiha n’est lue qu’apres s’étre redressé complétement. En efiet, la lecture de Al-Fatiha ne convient que | orsqu’on est intégralement debout. Si elle est lue avant de s‘étre complétement redressé, on devra, au moment oi] | 'on est complétement debout, répéter sa lecture du début, sinon la 1 priere n’est pas valide. Apres ces deux rak‘a, il s’assoit pour lire le premier Tachahhoud (7), le pied-droit posé verticalement et le pied gauche étalé sur lequel il s’assoit, ll pose sa main gauche sur sa cuisse gauche et pose sur sa cuisse droite sa main droite dont il ferme l’auriculaire et l’annulaire, et forme un anneau avec le pouce et le majeur et en pointant droit l’index, puis il recite a voix basse : « At-Tahiyyatou Lilahi was-Salawatou wat-Tayyibat, Assalamou ‘alayka ayyouhan-naby wa rahmatou lahi wa barakatouhou, assalamou ‘alayna wa ‘ala ‘ibadillahi as-salihine, Ach-hadou ane la ilaha illa allahou wa ach-hadou anna mouhammadane ‘abdouhou wa rassoulouh. » « Les salutations sont pour Allah, ainsi que les prieres et les bonnes oeuvres. Que Ie salut soit sur toi, 6 Prophete ainsi que la miséricorde d’Al| ah et ses bénédictions. Que le salut soit sur nous et sur les vertueux serviteurs d‘A| lah. J‘atteste qu’i| n’y a d’autre divinité digne d'étre adorée a part Allah etj’atteste que Muhammad est son serviteur et son messager. » (8). Puis II se reléve pour la Seme et la 4éme rak’a en disant Allahou Akbar, en élevant les mains et il accomplit le reste de la priere de la meme maniere. Cependant, il n’y récite pas a haute voix et y recite la sourate Al-Fatiha seulement. Puis il s’assoit (9) pour lire le dernier Tachahhoud (10), dans la position dite de tawarrouk (si la priere comporte trois ou quatre rak’a). Cette position peut‘ etre appliquée selon plusieurs formes qui sont toutes correctes 2 1 ) ll étale son pied gauche qu'il fait ressortir a droite sous son tibia, pose verticalement son pied droit et pose sa fesse gauche au sol. 2) ll étale son pied gauche qu‘il fait ressortir a droite sous sa jambe, couche son pied droit et pose sa fesse gauche au sol. 3) ll étale son pied gauche qu'il fait ressortir sur sa droite entre son mollet et sa cuisse et pose sa fesse gauche au sol. ll n‘adopte cette position de tawarrouk que lors de la derniére position assise d’une priere qui comporte deux Tachahhoud. Puis, il lit le premier Tachahhoud : « At- Tahiyyatou Lilahi was-Salawatou wat-Tayyibat. .. », et dit ensuite : « Allahoumma Salli‘ ala Mouhammadine wa ‘ala ali Mouhammadine kama sallayta ‘ala Ibrahim wa ‘ala ali Ibrahim, innaka hamidou_ne majid. Allahoumma barik ‘ala mouhammadine wa ala all Mouhammadine kama barakta ‘ala Ibrahim wa ‘ala all Ibrahim, innaka hamidoune majid. [O Allah, prie sur (ou fais | ’éloge de) Muhammad et sur la famille de Muhammad comme tu as prie sur Abraham et sur la famille d’Abraham, tu as certes digne de louanges et de glorification. O Allah, benis Muhammad et la famille de Muhammad comme tu as beni Abraham et la famille d’Abraham, tu es certes digne de louanges et de glorification. ](11). ll est recommandé apres cela de réciter certaines invocations rapportées dans la Sunna, telles que : « A'oi‘idhou Billahi mine ‘Adhabin-Nari, wa mine ‘Adhabil-Qabri wa mine Fitnatil-Mahya wal-Mamati, wa mine Fitnatil-Massihid-Dajjal » soit : « Je cherche la protection d'A| lah contre le supplice du Feu, contre le chatiment de la tombe, contre l’épreuve de la vie et de la mort et contre la tentation de l’Antéchrist. » Ensuite, il prononce Ie salut final (12). En tournant en premier sa téte vers la droite, en disant : (As-Salamou ‘Alaykoum wa Rahmatoullah) « Que Ia paix et la miséricorde d’Al| ah soient sur vous », et prononce la deuxieme Salutation vers la gauche. Aprés ce salut, il invoque par ce qui a été rapporté dans la sunna en restant assis sur son lieu de priére. K *¢*i (9 Ex -43 ® . ./. > @ > Z: -ml A _(; f<

×