Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Klee Group Présentation Urbanisation DIRISI

608 views

Published on

Klee Group Présentation Urbanisation DIRISI

Published in: Business
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Klee Group Présentation Urbanisation DIRISI

  1. 1. Klee Group - DIRISI 1 17 mai 2016
  2. 2. Agenda De nouvelles problématiquesA B Urbanisation C Outils de gestion de la qualité
  3. 3. A. De nouvelles problématiques Portail STITCH, DGAC SI Bénévoles, Croix Rougefrançaise -> Voici ce que nos clients métier apprécient
  4. 4. A. De nouvelles problématiques • Transformationdigitale • Simplification desprocessus • Mobilité • Résilience • Sécurité • Robustesse • Problématiques -> Aligner les systèmes d’information avec les nouvelles attentesdes métiers -> Faire face  à la complexité des applications: interopérabilité  au déploiementdes applications: exploitation,supervision  au maintienen conditionopérationnel :qualité • Contexte : Tensions entre innovationstirées du web et enjeux traditionnels des DSI UX IT Innovation Maitrise App
  5. 5. B. Urbanisation
  6. 6. B. Urbanisation  DGAC, projet STITCH (2014 – 2018) • But du S.I.  Système d’instructionet délivrancedes badges pour l’accès aux zones sécurisées des aéroports • Principales fonctionnalitéstransverses liéesà la gestion de l’identité:  Moteurparamétrabled’instructiondes demandes  Modulede dédoublonnagedes personnes déposant des demandes  Référentiel unifié des personnes (fonction de fusion et dédoublonnage)  Gestion de badges multi-services  Moteur de recherche
  7. 7. B. Urbanisation  Croix Rouge française – S.I. Bénévoles (2015 - 2017) • But du S.I.  Gestion des 60 000 bénévoles : o Démarches d’adhésions, démarches administratives,communicationentre les bénévoles… o Interfaçage avec les applicationsdes directionsmétiers • Principales fonctionnalitéstransverses liées à la gestion de l’identité  Gestion des accès SSO  Moteur de recherche  Gestion centralisées des logs  Moteur de traçabilité
  8. 8. B. Urbanisation  Conseil Supérieur du Notariat (CSN) – Portail« ID.not » (2015 – 2016) • But du projet  Réaliser un portail unique permettant l’accès à l’ensemble des applications de la profession. Et ce, à destination des professionnels et du grand public  Il faut souligner que le portailest accessible via internet • Principales fonctionnalitéstransverses liées à la gestion de l’identité  Accès unifié ne nécessitant qu’une seule authentification (SSO)  Authentification sécurisée des professionnels via la « clef REAL », outil d’authentification de la profession (permettant entre autres la signature d’actes notariaux), prééxistant au projet.
  9. 9. Solution SSO
  10. 10. B. Urbanisation  Centre National du Cinéma et de l’Image Animée (CNC) – Projet SAGESS • But du S.I. :  Gérer les aides allouées par le CNC à des projetsrelatifsau cinéma  Mesurer l’efficacité de ces aides • Réalisationsayanttrait à l’urbanisation duparc applicatif:  Mise en place d’une architecture modulaire  Identificationdes données référentielles externes et construction de référentiels internes  Utilisationd’API pour formaliser les contratsde service  Outils : biztalk
  11. 11. B. Urbanisation  France Active – Projet PEPS • But du projet :  Bâtir un SI dédié à la gestion de l’activité de financement des entreprises solidaires, connecté avec les autres outils utilisés par France Active (réseau de associatif au service de la solidarité et de l’emploi) • Réalisationsayanttrait à l’urbanisation duparc applicatif:  Cf. Schéma ci-après
  12. 12. Vue Urbanisée du système
  13. 13. B. Urbanisation  UrbanisationSI DGAC – Parc de 400 applications • La DGAC souhaite rationaliserson parc applicatif  Harmoniser et rendre plus cohérentesles applicationsentre elles  Economiser du temps et de la complexité dans les projets et donc diminuer les coûts • 2 axes de capitalisation  Ergonomie des écrans o Composants de haut niveau : Patterns ergonomiques facilitant et accélérant la réalisationde 80% des écrans o Composants de bas niveau : utilisables dans les patterns existants ou permettant de créer de nouveaux patterns spécifiques  Socle techniquecouche services
  14. 14. B. Urbanisation • Composants de bas niveau capitalisables  Arborescence  Widget pilotage • Composants de haut niveaucapitalisables  Pattern de planning  Page d’accueil de type tableaude bord avec des widgets paramétrables  Pages de gestion des utilisateurset des droits  Ecran tour de contrôle des interfaces
  15. 15. B. Urbanisation • Composantsdu socle couche services capitalisables  Connexionà l’annuaire  Interfaces en général (SIRH par exemple)  Gestion des rejets et rejeux des interfaces  Traçabilitéapplicative  Gestion des transactions  Gestion des logs  Gestion de la sécurité  Moteur de recherche  Export Excel  Moteur d’édition
  16. 16. 16 C. Outils de gestion de la qualité
  17. 17. C. Outils de gestion de la qualité • Méthodologie portée par l’outil d’ALM, TFS  Partage de tableaux de bord de suivi permettant de contrôler la nature et l’avancement des travaux des projets  Portail projet servant de point d’entrée privilégié afin de décrire les taches et leur intégration au backLog des sprints.  Portail dédié au développement, s’appuyant sur le duo Jenkins/SonarQube afin d’offrir un contrôle qualité tout le long de la construction des applications  Outillage de la production logicielle au service de la qualité et de la maîtrise des délais
  18. 18. TFS SonarQube
  19. 19. C. Outils de gestion de la qualité • Compilation duprojet depuis les sources • Analyse de la qualitéde code  Bonnes pratiques de codage  Non-duplication du code  Taux de documentation • Tests unitaires et couverture de code • Métriques statistiques • Evolutionde la qualitéde code Gestion de la qualité du code - Plateforme d’intégration continue
  20. 20. C. Outils de gestion de la qualité Jenkins • Sur modificationdes sources  Récupération des sources  Compilation (Maven, .Net, ant)  Exécution des tests unitaires  Exécution de l’analyse du code • Historique des compilations • Plusieurs nœuds d’exécution
  21. 21. C. Outils de gestion de la qualité  SonarQube: Analyse et suivi de la qualité de code • Vision d’ensemble • Nombreux indicateurs  Dette technique  Couverture des tests  Statistiques factuelles (LoC, Complexité, …) • Classificationdes problèmes détectés • Evolutiondans le temps • Pointschauds  QualityGate : borne de contrôle avant livraison au client
  22. 22. C. Outils de gestion de la qualité Outillage de test (Gatling) Troistypes de test sont réalisés : • Tests unitaires / Test de non-régression  Vérification unitaire de la conformité des fonctions implémentées  Calcul de la couverture de code et non-régression d’une version à l’autre  Junit déployé automatiquement par Jenkins et vérification de la couverture sous Sonar. • Tests d’interfaces  Vérification du fonctionnement global de l’application  Réalisés par le chef de projet.  Gatling, historiquement réalisés avec Sélénium • Tests de charge  Vérification du fonctionnement en charge et du vieillissement  Gatling, historiquement réalisés avec JMeter
  23. 23. Rapports Gatling Simple d’accès Code en Scala Enregistrement de tests Rendu graphique
  24. 24. Rapports Gatling Simple d’accès Code en Scala Enregistrement de tests Rendu graphique
  25. 25. Merci de votre attention

×