Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

2. Utiliser les indicateurs pour agir: exemple des caprins

2,264 views

Published on

Diversité Génétique, des repères pour agir - Satellite 3R - Pierre Martin (Capgènes)

Published in: Engineering
  • Login to see the comments

2. Utiliser les indicateurs pour agir: exemple des caprins

  1. 1. Satellite diversité génétique : des repères pour agir Utiliser les indicateurs pour agir : exemple des caprins Pierre Martin, CAPGENES pierre.martin@capgenes.com
  2. 2. Organisme et Entreprise de sélection pour l’espèce caprine Missions : • Coordination des programmes de sélection • Production de semences • Promotion des races • Etude dans le domaine de la reproduction et de la génétique • Orientation des 14 races reconnues par le ministère de l’agriculture en étroite relation avec l’institut de l’élevage et les associations de races
  3. 3. Races caprines reconnues Races laitières Chèvre Saanen Photo: Capgènes Chèvre Poitevine Photo: Collection du Parc interrégional du Marais Poitevin Chèvre des Fossés Photo: CRAPAL Chèvre du Massif Central Photo: Institut de l'élevage Chèvre Alpine Photo: Capgènes Chèvre Provençale Photo: Institut de l'élevage
  4. 4. Races caprines reconnues Races laitières DERNIERE RECONNUE FIN 2012 : la chèvre de lorraine
  5. 5. Races caprines reconnues Races mixtes Race à production de fibre Chèvre Angora Photo: Anne-Marie CHARLES Chèvre Corse Photo : CAPRA SCELTA Chèvre du Rove Photo: ADCR Chèvre des Pyrénées Photo : T. ABEN
  6. 6. Races caprines reconnues Races à production de viande Chèvre Créole Photo: INRA La chèvre Boer La chèvre Péi
  7. 7. Quelle utilisation des données de VARUME en caprin ? • Dans les schémas de sélection avec insémination animale : Alpine et Saanen • Dans les schémas de sélection sans insémination animale : Angora • Dans les programmes de conservation • Au niveau racial
  8. 8. Dans les schémas de sélection avec insémination animale : Alpine et Saanen (1) Prise en compte depuis plus de 15 ans de la nécessité de gérer la variabilité génétique par la gestion en amont des origines des boucs d’IA: • de 2000 à 2006 par la méthode des familles de père • Chaque bouc utilisé dans le schéma est réparti selon un fondateur différent en analysant uniquement la voie mâle • Les boucs sont donc regroupés en famille : 12 en saanen et 14 en alpin • Objectif : maintenir les différentes familles • Contraintes • Compromis entre progrès génétique et gestion de la variabilité génétique difficile • Pas de prise en compte de la voie femelle • Gestion amont uniquement
  9. 9. Dans les schémas de sélection avec insémination animale : Alpine et Saanen (2) • De 2006 à aujourd’hui par la gestion de la sélection à parenté minimum (SPM) • Tous les ans et pour chaque race, définition du progrès génétique souhaité et minimisation de la parenté des accouplements • Contraintes • Gestion amont uniquement • Pas de mesure de son efficacité
  10. 10. Intérêt de VARUME (1) Mesurer l’impact du schéma et anticiper les problèmes • Indicateurs sur la structure de la population : Qualité des généalogies et évolution du pourcentage d’ancêtres connus par génération : nombre moyen de générations remontées (8.7 en saanen et 9.4 en alpine) Objectif : améliorer la connaissance généalogique car 50% des femelles du contrôle laitier n’ont pas de pères connus
  11. 11. Intérêt de VARUME (2) Notion de fondateurs et ancêtres : • Pour connaître la provenance des gènes par la notion d’ancêtre majeur (36 ancêtres efficaces en saanen et 38 en alpins) • Pour mesurer la présence de goulets d’étranglements par le ratio ancêtre/fondateur : exemple avec J199 (millésime 1994) en SAANEN 9.2% de contribution brute et P306 (millésime 1979) en ALPIN avec 11% Objectif : mieux connaître la population en présence et repérer les futurs goulets d’étranglements
  12. 12. Intérêt de VARUME (3) Evolution de la consanguinité • niveau moyen actuel et le rythme d’augmentation sur 10 ans : • 3.2 % en saanen avec une augmentation de 0.6 en 3 générations • 2.7% en alpin avec une augmentation de 0.4 en 3 générations
  13. 13. Intérêt de VARUME (4) Perspectives : • Intégrer les génotypages de la voie mâle (tous les mâles mis en testage sont génotypés) • Prévoir les futurs goulets d’étranglements en se focalisant sur les « jeunes mâles »
  14. 14. Dans les schémas de sélection sans insémination animale : Angora • Petite population de 5 000 femelles dont 1 500 dans le schéma de sélection • Taille des élevages modestes ( de 5 à 100 chèvres) • Sélection efficace autour d’un objectif de sélection unique avec l’utilisation d’un index de synthèse • Diffusion du progrès génétique par la vente de mâles • Conscience qu’il faut gérer la variabilité génétique mais sans forte contrainte collective
  15. 15. Intérêt de VARUME • Avoir des références mises à jour régulièrement • Réalisation depuis 2011 par IDELE d’indicateurs de variabilité pour chaque troupeau • Parenté entre les mâles de l’élevage et les femelles • Parenté moyenne entre les mâles de l’élevage et le troupeau • Parenté entre les mâles de la race et le troupeau (disponible pour le technicien Capgènes) Objectifs : Permettre de mieux renouveler les mâles en prenant en compte les origines Permettre de « doper » des mâles présentant des origines intéressantes
  16. 16. Dans les programmes de conservation Intérêt de Varume •Mieux connaître sa population (taille, démogaphie, qualité des généalogies) • Améliorer le choix des reproducteurs (connaissance des goulets d’étranglements, consanguinité proche) • Présenter l’intérêt d’enregistrer des filiations pour mieux gérer la variabilité génétique • Permet de présenter des situations variées et des exemples d’amélioration du maintien de la variabilité génétique de la population

×