Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Stratégie d'automatisation marketing : le cas Costes-viager.com

1,447 views

Published on

L'automatisation marketing n'est pas une discipline simple à aborder. Avec le cas de notre client Costes-viager.com, nous vous illustrons les différentes étapes nécessaire à la mise en place d'une telle stratégie.

Published in: Marketing
  • Login to see the comments

  • Be the first to like this

Stratégie d'automatisation marketing : le cas Costes-viager.com

  1. 1. Stratégie d’automatisation marketing : comment organiser votre réflexion ? Illustration avec le cas de Costes-viager.com
  2. 2. Conseil Déploiement Production Agence eCRM et email marketing En mode full-service et hybride.
  3. 3. Nos références
  4. 4. Le « cas » ! 70 conseillers experts 8000 études viagères/an 1000 transactions/an
  5. 5. Le « cas » ! Une place de marché mettant en relation des vendeurs de biens en viager et des acheteurs. Un réseau de conseillers experts partout en France.
  6. 6. Qui inviter autour de la table ? Vous !
  7. 7. Qui inviter autour de la table ? Vous ! (vu qu’il semble que vous vous posez des questions)
  8. 8. Qui inviter autour de la table ? Vous ! Votre boss !
  9. 9. Qui inviter autour de la table ? Vous ! Votre boss ! (s’il n’a pas envie… mettez-le sous pression)
  10. 10. Qui inviter autour de la table ? Vous ! Votre boss ! Le petit jeune qui produit des campagnes à la chaine depuis six mois
  11. 11. Qui inviter autour de la table ? Vous ! Votre boss ! Le petit jeune qui produit des campagnes à la chaine depuis six mois (surtout s’il n’a pas sa langue dans sa poche)
  12. 12. Qui inviter autour de la table ? Vous ! Votre boss ! Le petit jeune qui produit des campagnes Le gars qui fait le câblage à la DSI !
  13. 13. Qui inviter autour de la table ? Vous ! Votre boss ! Le petit jeune qui produit des campagnes Le gars qui fait le câblage à la DSI ! ET C’EST TOUT !
  14. 14. Dans quel état d’esprit ? No limit
  15. 15. Dans quel état d’esprit ? Faites comme si votre budget et vos moyens étaient illimités !
  16. 16. Dans quel état d’esprit ? Même Monsieur Câblage ne doit pas penser à ses câbles, mais uniquement aux données.
  17. 17. Phase 1 : Business model Quels sont nos objectifs ? Qui sont les clients à qui nous nous adressons ? Quels sont nos produits ? Comment gagnons-nous de l'argent avec ces produits ? Quels modes de facturation ? Où et quand faire du cross-sell et de l'up-sell ? Quels sont les défis du marché qui font que je dois évoluer ?
  18. 18. Business model Quels sont nos objectifs ? Éduquer / Informer / Vendre / Optimiser le temps des conseillers / …
  19. 19. Business model Qui sont les clients à qui nous nous adressons ? Particuliers / Investisseurs privés / Family Offices / Investisseurs institutionnels / …
  20. 20. Business model Quels sont les défis du marché ? Nombreux sites immo / Numérisation du secteur / Disponibilité de l’information / …
  21. 21. Phase 2 : Vie et mort de mes clients Quels sont les moments de "grâce" de vos clients ? Quels sont les instants de "friction" qui peuvent précipiter son départ ? Quels sont les moments les plus opportuns afin de générer de l'up-sell et/ou du cross-sell ? Comment définir la valeur d'un client ?
  22. 22. Vie et mort de mes clients Le secteur est particulier ! Les acheteurs ne valent plus rien dès qu’ils ont …acheté. Sauf pour les investisseurs… qui ne cherchent pas forcément à acheter une maison ou un appartement mais un investissement rentable.
  23. 23. Vie et mort de mes clients Un acheteur potentiel a de la valeur s’il est sérieux, que ses recherches ne sont pas seulement faites par curiosité.
  24. 24. Vie et mort de mes clients Dans l’autre sens, le service a plus de valeur aux yeux de l’acheteur potentiel si les propositions sont pertinentes.
  25. 25. Phase 3 : Les données Des données, des données partout, des données toujours !
  26. 26. Phase 3 : Les données C’est votre richesse, sans données, pas d’automatisation marketing. Elles sont le point de départ de toute communication.
  27. 27. Phase 3 : Les données Il faut donc penser à tout, même les données dont personne ne vous a jamais parlé.
  28. 28. Phase 3 : Les données Et là… Câblage man (ou woman) entre en scène !
  29. 29. Phase 3 : Les données Données déclaratives Données comportementales Catalogue produit Données externes
  30. 30. Phase 3 : Les données N’oubliez pas de penser aux « mouvements » de ces données !
  31. 31. Les données Données déclaratives Infos d’identifications / Recherches d’annonces / Demandes de visite / Demandes de contact / …
  32. 32. Les données Données comportementales Navigation sur le site / Clic dans les emails / Appels vers le call center / …
  33. 33. Les données Catalogue produit Nouveaux biens / Biens vendus / …
  34. 34. Les données Données externes Données INSEE / …
  35. 35. Phase 4 : Les canaux Les canaux que vous utilisez déjà…
  36. 36. Phase 4 : Les canaux Les canaux que vous utilisez déjà… … et tous les autres.
  37. 37. Phase 4 : Les canaux SMS Email Notification mobile Notification web Perso web Perso mobile Perso newlsetter Routage papier Programmatique Call center Terminaux connectés Custom audience
  38. 38. Les canaux Les canaux Email / Perso web / Call center
  39. 39. Phase 5 : Embarquez vos clients et prospects ! C’est la phase créative !
  40. 40. Embarquez vos clients et prospects ! Création d’alertes et programmes de découverte.
  41. 41. Embarquez vos clients et prospects ! Complétez votre profil
  42. 42. Embarquez vos clients et prospects ! Réduction automatisée de la pression marketing
  43. 43. Embarquez vos clients et prospects ! Avez-vous trouvé le bien qu’il vous faut ?
  44. 44. Quels résultats ?
  45. 45. Les résultats Une baisse globale des demandes de visites mais une augmentation des ventes  Augmentation de la qualité ! Demande de visite Vente
  46. 46. Les résultats Un programme de désactivation qui a provoqué une baisse de volume des alertes quotidiennes de 2/3. 33% 67%
  47. 47. Les résultats Environ 50% des leads entrant dans le programme de désactivation répondent à l’enquête qui leur est envoyée. 50%50%
  48. 48. Les résultats 7% des abonnés aux alertes ont fait le choix de baisser la pression marketing à une alerte hebdomadaire.93% 7%
  49. 49. Les résultats Nouveauté en cours de route : Le degré d’activité vis-à-vis des alertes est maintenant utilisé afin construire un coefficient de pertinence pour les vendeurs et le call center.
  50. 50. Quand tout est sur papier ! Suis-je éthique ? Est-ce que mes clients et prospects risquent de prendre peur ?
  51. 51. Quand tout est sur papier ! Et maintenant, on fait quoi ? On priorise !
  52. 52. Besoin d’aide pour votre stratégie eCRM ? Découvrez tous nos services sur : http://agence.badsender.com Nous contacter Par email : yesreply@badsender.com Par téléphone : +33 1 76 38 00 26

×