Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Webinar emailing : Dis, qu’est-ce qu’on met dans un email ?

834 views

Published on

Structurer l’email et clarifier le message sont, à coup sûr, les 2 recommandations que Badsender préconise lors de ses audit/diagnostics emailings. Les messages sont longs et on doit parfois lire plusieurs fois le contenu pour bien comprendre l’offre alors que la compréhension doit être saisie dès l’ouverture du message, au premier coup d’œil, voir dès l’objet/préheader. Alors, par quoi on commence ? Qu’est-ce qu’on écrit ? Quelle démarche adopter dans la conception d’un email ? Comment hiérarchiser l’information ?

Published in: Marketing
  • Login to see the comments

Webinar emailing : Dis, qu’est-ce qu’on met dans un email ?

  1. 1. Dis, qu’est-ce qu’on met dans un email ?
  2. 2. 2 MARION DUCHATELET CONSULTANTE & FORMATRICE EN EMAILING / ECRM Badsender.com
  3. 3. Agence emailing et eCRM En mode full-service et/ou hybride ! Conseil – Conception - Orchestration - Formation NOS SERVICES
  4. 4. 4 Au programme pendant ces 2 heures Au programme de ces 30 minutes : Résultats de nos audits/diagnostics 35 bonnes pratiques pour concevoir un emailing
  5. 5. Les résultats de nos diagnostics emailing Nous analysons entre autres : 1- Expéditeur, objet, préheader 2- Ergonomie, contenu rédactionnel 3 – Contrôle du code HTML et du rendu 4-Technique d’envoi
  6. 6. Les résultats de nos diagnostics emailing : Expéditeur,Objet, Préheader Manque de clarté dans les objets En lisant l’objet, on ne comprend pas à quoi on a affaire ou alors il n’est pas vraiment en phase avec le contenu de l’email. Manque d’originalité dans le wording des objets Un ton très ’classique’ ou ‘très descriptif’ qui ne suscite pas vraiment l’intérêt des lecteurs. Des preheaders absents ou qui ne sont pas complémentaires à l’objet Les preheaders sont encore trop souvent ‘Lire la version web’ ou la stricte répétition de l’objet. Les libellés d’expéditeur changent en fonction du type d’emails envoyés. Ce qui laisse transparaitre les silos au sein de l’entreprise.
  7. 7. Les résultats de nos diagnostics emailing : Ergonomie et wording Manque de structuration des informations C’est fouillis, on ne comprend pas où l’expéditeur veut nous emmener. Pas de contenu de réassurance Peu de mise en avant des bénéfices clients, des avantages, des valeurs de l’entreprise. Manque de clarté et d’originalité dans le wording Qui permettrait de susciter l’intérêt Le CTA principal placé en dessous de la ligne de flottaison Pas de rubriquage alors que les newsletters éditoriales sont trèèès longues Les textes ne sont pas hierarchisés Titre, sous-titre, paragraphe,CTA Des visuels qui ne sont pas impactants
  8. 8. Les résultats de nos diagnostics emailing : rendu des emailings Pas de rendu uniforme ou optimal au travers des différents clients emails Emails non adaptés à la lecture avec images bloquées Non respect des règles d’imbrications, problème sémantique Les codes sont utilisés et réutilisés donc de plus en plus abîmés.
  9. 9. 9 + 35 bonnes pratiques pour concevoir un emailing
  10. 10. 10 L’importance du trinôme : expéditeur, objet, préheader Expéditeur Préheader Objet
  11. 11. L’ expéditeur BP N°1 : Être explicite et identifiable en moins de 30 caractères
  12. 12. L’expéditeur BP N°2 : Garder le même nom d’expéditeur à chaque campagne. Vous devez être reconnaissable et le rester ! Si vous changez à chaque fois, vous serez assimiler à un spammeur par les FAI/webmails.
  13. 13. BP N°3 : Être concis, mais pas trop ! Un sujet court est plus facilement retenu Un sujet trop court est dénué de sens 6 à 10 mots environ 50 caractères environ L’objet
  14. 14. BP N°4 : Susciter la curiosité du lecteur Intéresser le lecteur, faire appel à sa curiosité améliore la réactivité de votre cible. Mettez-vous à la place du lecteur et soyez créatif ! L’objet
  15. 15. BP N°5 : Vendez des bénéfices, pas des caractéristiques ! Faites appel aux émotions. L’ objet
  16. 16. 17 L’ objet
  17. 17. BP N°6 : Placez les mots les plus importants en début d’objet ! Pour qu’ils soient visibles ! L’ objet
  18. 18. BP N°7 : Choisir des verbes et des mots forts Sans verbe, il n’y a pas d’action ! L’objet
  19. 19. BP N°7bis : Donnez des chiffres ! Les lecteurs adorent les objets comme : « Les 10 raisons de… » « Les 25 astuces pour… » L’objet
  20. 20. BP N°7ter : Créez un sentiment d’urgence Montrez que votre offre est éphémère. Faites leur comprendre que c’est maintenant ou jamais. L’objet
  21. 21. BP N°7terter : Posez des questions « Où placer votre épargne ? » « Peut-on plonger à 3600m d'altitude ? » L’objet
  22. 22. BP N°8 : Ne pas utiliser de MAJUSCULES PARTOUT ! Il est fort possible que votre campagne soit assimilée à un spam. L’objet
  23. 23. BP N°9 : Ne pas utiliser de manière abusive de points de ponctuation !!!!!!!!!!! Il est fort possible que votre campagne soit assimilée à un spam (again). L’objet
  24. 24. BP N°10 : Ne pas mentionner le nom d’expéditeur dans l’objet Une perte d’espace ! L’objet
  25. 25. Le préheader BP N°12 : Écrivez un préheader complémentaire à l’objet Vous avez de la place pour vous exprimer ! Profitez-en !
  26. 26. Structure BP N°13 : Structurez votre email sur le modèle de la pyramide inversée.
  27. 27. 28 Sinon… Absence de pyramide inversée
  28. 28. Structure BP N°14 : La structure en zigzag reste agréable. S’il y a beaucoup d’informations et d’images (newsletters éditoriales)
  29. 29. Contenu BP N°15 : Réfléchissez sous forme de blocs de message Pour clarifier et structurer l’information
  30. 30. INFORMATION CLÉ – BLOC PRINCIPAL L’information la plus importante prend le plus d’espace, les textes et titres possèdent les plus grandes tailles de police, et cet espace contient sont propre call to action. POUR ALLER PLUS LOIN – BLOC SECONDAIRE Précisions apportées l’information clé. BLOC DE RÉASSURANCE Permet au lecteur d’être rassuré sur l’expertise, les valeurs de l’entreprise, les différences concurrentielles BLOC CONTACT Permet au lecteur de prendre contact, d’avoir accès à son espace perso, au FAQ, un numéro de téléphone… BLOC FOOTER Les conditions de votre offre, les coordonnées de l’expéditeur, les mentions légales, le lien de désabonnement, le lien vers centre de préférences
  31. 31. Contenu BP N°16 : Hiérarchisez l’information :Titre, sous- titre, paragraphe, CTA Faites clairement ressortir les informations les + importantes de votre message pour une compréhension rapide de l’offre ou des promotions au 1er coup d’œil. Titre Sous-titre CTA
  32. 32. Le préheader BP N°17 : La première ligne complémentaire à l’objet mais aussi : • La phrase de Transparence : Expliquez comment vous avez obtenu l’adresse email de vos contacts. • Le lien miroir = Version en ligne • Le lien de désabonnement : si si !!!
  33. 33. L’accessibilité BP N°18 : Rendez accessible vos emails. L’accessibilité est un devoir et non une option Spécifiez la langue dans laquelle le contenu de l’email est rédigé Fournir un titre via la balise <title> Résumer le contenu du message dans le préheader Chaque image doit avoir un attribut alt ou vide Ajouter l’attribut role=‘presentation’ sur les tableaux présents Toutes les BP pour le code HTML sont ici: https://www.badsender.com/2019/01/23/accessibilite-emails/
  34. 34. 35 Le bloc header BP N°19 : Le logo au milieu ou à gauche Mais aussi (facultatif) : Un petit menu Des infos pratiques : un numéro client, une date d’expiration, un numéro de téléphone… un bouton CTA fort : « j’accède à mon compte »…
  35. 35. 36 Le bloc « Information clé » BP N°20 : L’information la + importante, celle qui prend le + d’espace (1 seule colonne), le titre et le texte sont de grandes tailles, le CTA est visible et clair
  36. 36. 37 Le bloc « Informations secondaires » BP N°21 : Donner un complément d’informations sur les produits, les services, les nouveautés…
  37. 37. 38 Le bloc « Mécanique de l’offre » BP N°22 : Informer sur l’usage un bloc qui récapitule de manière claire comment bénéficier de l’offre principale (3 ou 4 colonnes max)
  38. 38. 39 Le bloc de réassurance BP N°23 : Rassurer les lecteurs sur leurs appréhensions paiement sécurisé, délai de livraison, service client, service après-vente, le made in France, l’écologie, l’utilisation de leurs données personnelles...
  39. 39. 40 Le bloc Contact BP N°24 : Résumer tous les moyens possibles pour contacter la marque numéro téléphone, lien vers FAQ, formulaire de contact, adresse postale du magasin le + proche…
  40. 40. Le footer BP N°25 : Soignez le footer ! Lien de désabonnement en haut et en bas de l’email Vos coordonnées d’expéditeur (adresse postale, adresse e-mail du dpo… autant d’éléments qui rassureront vos contacts.) Les mentions CNIL (respect des droits d’accès, de modification, d’oubli, de portabilité et d’opposition) Les conditions de votre offre Lien vers centre de préférences
  41. 41. Conditions de l’offre Désabonnement Coordonnées expéditeur Mentions CNIL Contact DPO
  42. 42. Le design BP N°26 : Soyez cohérent avec votre image de marque Restez cohérent avec la charte graphique, les teintes, les typographies, le ton, l’identité visuelle établie par votre marque sur les autres supports.
  43. 43. Design BP N°27 : Restez simple, n’en faites pas trop Limitez-vous à 2 ou 3 couleurs maximum sur un email. Moins vous utilisez de couleurs, plus votre design et le message sera clair et lisible. Il en va de même pour les typographies utilisées
  44. 44. 45 Le mobile BP N°28 : Pensez mobile first ! Regardez d’abord le rendu mobile puis le rendu desktop.
  45. 45. 46
  46. 46. Call to action BP N°29 : Créer de puissants call to action Ils doivent être : Visibles, Contrastés Facile à comprendre : S’inscrire, Télécharger… Sans surprises sur le résultat, Honnêtes Exprimés par un verbe d’action
  47. 47. Call to action BP N°30 : N’incluez pas trop de CTA dans votre email Le destinataire se saurait alors plus sur lequel cliquer. Au moins 1 CTA doit être présent au-dessus de la ligne de flottaison de l’email.
  48. 48. Call to action BP N°31 : Ne pas trop en demander non plus J’achète >
  49. 49. 50 Le live content BP N°32 : Utiliser des comptes à rebours Quand vous avez une date butoir (date de limite de l’offre, date d’inscription limite… Pour donner une plus grande dynamique à̀ vos créas email
  50. 50. 51
  51. 51. 52 Le live content BP N°33 : Utiliser des GIFs animés ou pas ! Si votre cible est porteur de déficience visuelle, évitez les GIFS animés Si non, veillez à ce que ce GIF comporte une bonne 1ère image Et dont le fichier seul ne doit pas dépasser les 500ko
  52. 52. 53
  53. 53. 54 Le live content BP N°34 : Prévoyez bien 3 codes si vous souhaitez intégrer de la vidéo dans l’email
  54. 54. 55 Eco-responsable BP N°35 : Vers un emailing + vert Limiter l’empreinte écologique : Optimiser le poids du fichier HTML Diminuer le poids des images (via squoosh) Tous nos bonnes pratiques dans cet article : https://www.badsender.com/2019/03/11/participer-a- lemail-marketing-eco-responsable/
  55. 55. 56 Outils de piges Outils de pige • Squizzbox : http://www.squizzbox.com/fr/ : marché français, gratuit, trier par secteur d’activité • Newslettermode : https://www.newslettermode.com : payant et uniquement mode • Really good emails : https://reallygoodemails.com/ : américain, gratuit, grosses marques, trier par comportement, par mécanique de contenu, par secteur d’activité, par événement • Si vous souhaitez des visuels sympas : unspash.com • Si vous souhaitez des pictos sympas : https://app.streamlineicons.com/streamline-regular
  56. 56. 57 Comment concevoir des emailings ? Via l’outil de routage + : pas de surcoût - : peu de flexibilité dans la manipulation Via une agence + : l’esprit créatif d’un spécialiste - : délai de conception + long, l’agence n’est pas toujours experte en email, le coût si la production d’emails est très importante Via un email builder + : la flexibilité dans la manipulation, l’immédiateté dans la réalisation, le rapport prix/nombre - : idée créative
  57. 57. https://www.badsender.com 06 21 09 02 35 mdu@badsender.com

×