Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Machine pour retirer la couche d’oxyde SBM-M B2

Le problème : La découpe au laser à l’oxygène produit une couche d’oxyde sur les arêtes de
coupe de la tôle.
L’effet : La couche d’oxyde empêche les couches de protection anti-corrosion, la peinture et le
revêtement par pulvérisation d’adhérer de manière optimale à la tôle.
Le moindre impact suffit à causer un écaillage. La protection anti-corrosion n’est alors plus garantie
et des effets environnementaux (air, eau, eau salée) peuvent agir : de la rouille apparaît aux
endroits où la protection anti-corrosion s’est écaillée.

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Machine pour retirer la couche d’oxyde SBM-M B2

  1. 1. Machines d’ébavurage Machine pour retirer la couche d’oxyde SBM-M B2 Le problème : La découpe au laser à l’oxygène produit une couche d’oxyde sur les arêtes de coupe de la tôle. L’effet : La couche d’oxyde empêche les couches de protection anti-corrosion, la peinture et le revêtement par pulvérisation d’adhérer de manière optimale à la tôle. Le moindre impact suffit à causer un écaillage. La protection anti-corrosion n’est alors plus garantie et des effets environnementaux (air, eau, eau salée) peuvent agir : de la rouille apparaît aux endroits où la protection anti-corrosion s’est écaillée. Avantages : • Enlèvement de la couche d‘oxyde sur les contours intérieurs et extérieurs jusqu‘à une épaisseur de tôle de 20 mm. • Le traitement simultané des 2 faces permet de s‘affranchir d‘un retournement de pièce pour un 2ème passage. • Pas de problème de qualité lors du traitement ultérieur et de la finition des tôles. • Réduit les arêtes de coupe, dangereuses lors du maniement de la pièce. • Amélioration de la qualité de surface grâce à l‘enlèvement de la fine couche de rouille, de la calamine et de la saleté. • Le film lubrifiant présent sur les tôles reste préservé. • Le principe de travail des brosses garanti une usure régulière des outils. • Traitement à sec. • Utilisation et maintenance faciles. • Construction compacte, modulaire n’exigeant que peu de place. • Toutes les machines à poncer et à ébavurer de Lissmac peuvent être interconnectées grâce à la technique innovante de manutention et de commande. Principe de fonctionnement : • Des fils métalliques très robustes sertis dans des blocs de plastique par paquet frottent les arêtes de coupe des pièces, désagrègent et éliminent la fine couche d’oxyde. Ces blocs sont montés sur des courroies. • Les courroies de brossage sont toujours disposées de manière décalée ; si elles se déplaçaient de manière exactement superposée, elles se détruiraient mutuellement. • Comme les courroies travaillent dans des directions opposées, chaque partie de la pièce à usiner peut être atteinte. • Les tranches de la pièce parallèles à la direction de travail des brosses, ne sont pas aussi facilement débarrassées de la couche d’oxyde. Par conséquent, les pièces à traiter doivent toujours être introduites en diagonale comme indiqué sur l’illustration figurant sur la machine. Copatech SAS 213 rue Pierre Marti - 25460 Étupes - France Tél : +33 (0)3 81 91 83 17 - lissmac@coptech.eu - www.lissmac.fr 1
  2. 2. Machines d’ébavurage • Les brosses ne développent leur pleine puissance qu’après une phase de rodage (les paquets de fils doivent être hérissés) • La durée de vie des outils est souvent simplement une valeur empirique ou une estimation. Cela est fonction de l’épaisseur du matériau, de la position mutuelle des outils, de la vitesse d’alimentation. Copatech SAS 213 rue Pierre Marti - 25460 Étupes - France Tél : +33 (0)3 81 91 83 17 - lissmac@coptech.eu - www.lissmac.fr 2

×