Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Dossier de presse label AAC

Dossier de presse label AAC

  • Login to see the comments

  • Be the first to like this

Dossier de presse label AAC

  1. 1. Contactpresse:PatriciaBénitah P.Bcommunication-7,VilladesSablons92200Neuilly-sur-Seine-Tél.+33(0)147311106-Mobile:+33(0)629448309-E-mail:pbcom@wanadoo.fr
  2. 2. «Lasantéestunétatdecompletbien-êtrephysique,mentaletsocial,etneconsistepasseulement enuneabsencedemaladieoud'infirmité.»
  3. 3. Lamédecineesthétique estdevenuel’incontournablealternativedouceete cace,entrechirurgieetcosmétologie, pourletraitementetlapréventiondeseetsdutempssurnotrecorps. Maiscomment,danscemondecomplexedelamédecineesthétique,avoiruneinformationfiableetensuitetrouverun médecinquis’engageàoptimiserlaqualitédessoinsetàutiliserlesproduitslesplussûrsdumarché,pouraméliorer l’e cacité,lebien-êtreetlasécuritédesonpatient?   Autrementdit,commentavoiruneinformationfiableetobjectivesurlaqualitédessoinsenmédecineesthétique,pour compléterlavaleurpurementsubjectiveetaléatoiredu«bouche à oreille»etdes« croyancespopulaires » ?  Lamédecineesthétique, ou« ArtEsthétiqueMédical »,concernetouslestraitementsesthétiquesquinenécessitentni blocopératoire,nianesthésiegénérale(nonchirurgicaux).   Lamédecineesthétiqueestcomplémentairedelachirurgieesthétique : EEllenesesubstitue,enaucuncas,àunebonneindicationdetraitementchirurgicalcommeunexcèsdepeaudespaupières, unrelâchementcutanéduvisageouunvolumineuxexcèsdegraisseabdominale.Demême,unentretienquotidiencomplé- mentairecosmétologiques’avèresouventtrèsutilepourcapitaliserdansletempslesvertusbénéfiquesdestraitementses- thétiquesmédicauxetchirurgicaux.
  4. 4. Élaboréparuncomitéd’expertsreconnus,composédechirurgiens,dedermatologuesetdemédecinsesthétiques,lelabelAACest fondésurtroiscritèresqualitédebonnespratiques.   1 2 3
  5. 5. 11
  6. 6. 1 2 3 4 12
  7. 7. 5 6 7 13
  8. 8. 14
  9. 9. 1 2 3 15
  10. 10. 16
  11. 11. 17
  12. 12. 18
  13. 13. 19
  14. 14. 20
  15. 15. 21
  16. 16. 1)« Hygièneetpréventiondurisqueinfectieuxencabinetmédicalouparamédical » CedocumentaétévalidéparleCollègedelaHauteAutoritédeSantéenjuin2007. ©HauteAutoritédeSanté–2007Hygièneetpréventiondurisqueinfectieux   L’argumentairescientifiquedecesrecommandationsesttéléchargeablesurwww.has-sante.fr HauteAutoritédeSanté SeServicecommunication 2avenueduStadedeFrance-F93218Saint-DenisLaPlaineCEDEX Tél:+33(0)155937000-Fax:+33(0)155937400   (2)page2:Introduction-Thèmedesrecommandations HHistoriquement,lesinfectionsnosocomialesdésignaientlesinfectionsacquisesàl’hôpital.Avecl’arrêtédu23septembre2004portant créationd'unComitéTechniquedesInfectionsNosocomialesetdesInfectionsLiéesauxSoins(CTINILS),laluttecontrelesinfections nosocomiales,concernedésormaisl’ensembledesprofessionnelsdesanté,qu’ilssoienthorsouauseindesétablissementsdesanté. CCesrecommandationsontpourobjectiflaréductiondesinfectionstransmiseslorsd’actesdesoins,notammentparlesdispositifsmédi- caux,laréductiondesinfectionscroiséesetlecontrôledurisqueinfectieuxliéàl’environnement.Lecabinetmédicalouparamédical commelieuparticulierpourlamiseenœuvredesmesuresd’hygièneetdepréventiondurisqueinfectieux,estl’objetdecesrecomman- dations.   (3)R3,page3:2.1Agencementarchitectural (4)R6,page3:2.2Aménagementdelasalledesoinsetdeconsultation (5)R13R15R16R17R18page4:2.4Entretiendeslocauxetdessurfaces (6)Page5:2.5Gestiondesdéchetsd’activitédesoins Lagestiondesdéchetsd’activitédesoinsestréglementéeetrelèveduprincipesuivant:«toutproducteurdedéchetsestresponsablede leurélimination».   (7)R20:Lapersonnecha(7)R20:Lapersonnechargéedel’entretienménagerducabinetdoitêtreinforméedesmodalitésdetrietdeconditionnementenem- ballagesspécifiquesdesdiérentsdéchets(accordprofessionnel).   (8)R21:Ilestrecommandédeconfierl’éliminationdesdéchetsdesoinsàrisqueinfectieuxàunprestatairedeserviceetd’établiravec luiuneconventionécrite(accordprofessionnel). 22
  17. 17. (9)R22:Lorsqu’unréfrigérateurestutiliséaucabinetpourlaconservationdesproduitspharmaceutiques,ilestrecommandé,àdéfaut dedisposerd’unthermomètreintégré,d’yplacerunthermomètreafindemaintenirunetempératureconformeauxnormes(≤4°C) (accordprofessionnel). (10)R23   (11)Page6:3.Commentchoisirettraiterlematérielmédical? Àperformanceégale,etd’unemanièÀperformanceégale,etd’unemanièregénérale,lacirculaireDGS/DHn°672,20/10/97recommanded'utiliserdumatérielàusage uniquepréférentiellementàunmatérielréutilisable(réglementaire).   (12)R24:L’utilisationdumatérielàusageuniqueestnotammentindispensablepourtouslesgestesinvasifs,dèslorsquecematérielest disponible(parexemple:aiguilles,seringues,lamesdebistouri,etc.)(Accordprofessionnel). LacirculaireDGS/SQ3,DGS/PH2-DH/EM1n°51du29décembre1994indiquequelematérielàusageuniquenedoitpasêtre réutilisé(réglementaire). Àdéfautd’utiliserdumatérielàusageunique,leÀdéfautd’utiliserdumatérielàusageunique,leCodededéontologiemédicale(article71),recommandeaumédecinde«[...]veilleràla stérilisationetàladécontaminationdesdispositifsmédicauxqu'ilutilise[...]».   (13)4.Queldoitêtreleniveaud’exigenced’hygiènedesprofessionnelsdesanté?Quellessontlesprécautionsstandardsàappliquer? R36:L’hygiènedesmainsestlefacteurmajeurdepréventiondesinfectionsliéesauxsoinsentermesdemorbiditéetdemortalité (gradeA). R37R38R39 (14)R41:Ilestrecommandéd’utiliserdesessuie-mainsàusageunique,parexempleenpapierabsorbant(gradeC).Afind’éviterune nouvellecontamination,l’essuie-mainsserautilisépourrefermerlerobinetavantd’êtrejetédansunepoubellesanscouvercleouàou- verturenonmanuelle(accordprofessionnel). R42R43 (15)4.2Équipementdeprotectionindividuellestandard 23

×