Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Paracetamol : Toxicité

toxicité du paracétamol et part dans les causes de transplantation hépatique

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Paracetamol : Toxicité

  1. 1. PARACETAMOL :TOXIQUE ? DÉCÈS TRANSPLANTATION HÉPATIQUE Dr P Boulet 2019 Image parPete Linforth de Pixabay
  2. 2. Transplantations hépatiques ■ Majoration des greffes d’organes de 2013 à 2017 : + 19% ■ Organes les plus greffés : rein, foie puis cœur, poumon et pancréas (1) ■ Foie : 24 % des greffes en 2014 (2) ■ En 2018 : 1325 greffes de foie réalisées; 14386 patients sont porteurs d’un foie greffé (3) ■ Principales indications (4) : – Carcinome hépato-cellulaire ( cancer du foie) : 31,5 % – Cirrhose alcoolique : 25,4 % – Défaillance hépatique aigüe (dont cause médicamenteuse) : 4,7 % sites 1 France ADOT 2TransHépate 3 : dondorgane.fr, 4 : Agence bio-médecine
  3. 3. Fréquence du mésusage du paracétamol ■ Etude 2014 en officine autour de Metz: 302 patients >18 ans pour achat sans ordonnance de paracétamol ■ Bon usage pour 86,4 % des patients : – Pas de différence selon l’âge, la présence ou non de douleurs chroniques – Si bonne connaissance du paracétamol (40,4% des patients) => Meilleur usage : Femmes > Hommes, et meilleure utilisation en l’absence d’enfants ■ Mésusage – Prise de 2gr en une fois : 4,6% – > 4gr/J : 7,3% – > 4 prises par jour : 5,6% – Intervalle de 3 h entre deux prises : 12,9% ■ Proportion de patient en risque de surdosage : 21,5% ■ 27,4% en moyenne des patients identifient le paracétamol dans médicaments composés en partie de paracétamol (Actifed, Fervex, Paracetamol+Tramadol….) ■ Connaissance de la toxicité accrue si consommation d’alcool : 47% SeverinA-E, Petitpain N, Scala-Bertola J, Latarche C,Yelehe-Okouma M, Di Patrizio P, et al. Étude prospective en pharmacie du bon usage et de la connaissance du paracétamol pris en automédication.Therapies. juin 2016;71(3):287-96
  4. 4. Paracétamol : Décès ■ Toxicité grave : dose supposée ingérée ≥ 125 mg/kg (1) ■ Royaume –Uni (2000-2009) : 121 décès /an (2) ■ Intoxication médicamenteuse mortelle en pédiatrie (3). Sur 3747 signalements, 997 décès dont : – 54% chez les adolescents (souvent cause intentionnelle): Paracétamol responsable dans 6,1 % des cas – 22,6 % chez l’enfant : Paracétamol 9,9 % – 20,7 % chez le petit enfant : Paracétamol 8,4% 1. Mégarbane B. Intoxication par le paracétamol : mécanismes de toxicité, facteurs prédictifs et modalités de prise en charge.ToxicologieAnalytique et Clinique. sept 2016;28(3):240. 2. Hawton K et coll. : Long termeffect of reduced pack sizes of paracetamol on poisoningdeaths and liver transplant activity inEngland andWales: interrupted time series analyses. 3. Carnovale C, Mahzar F, Scibelli S, Gentili M, Arzenton E, Moretti U, et al. Central nervous system-active drug abused and overdose in children: a worldwide exploratory study using theWHO pharmacovigilance database. Eur J Pediatr. févr 2019;178(2):161-72.
  5. 5. Paracétamol : Hépatites médicamenteuses ■ Entre 2010-2014 : 4807 Hospitalisations pour hépatite médicamenteuse (1) – Délivrance de Paracétamol respectivement 7 et 10J avant hospitalisation : 18,7 et 31,1% des cas – Taux d’hépatite aiguë pour les analgésiques dont le paracétamol : 36/Millions de patients, 88/Million de Patients Années, OR = 2,0 [1,9–2,2] (2) ■ Entre 2005 et 2007, une étude européenne porte sur le lien transplantation et intoxication au paracétamol (3) – 7 Pays européens dont la France : 9479 transplantations dont 600 pour insuffisance hépatique aiguë due à une overdose médicamenteuse dans 114 des cas (1,2%) – Implication du paracétamol : 97,3% ; intoxication intentionnelle : 63 % (adolescents++) – Surdosage au paracétamol = 1/6 des cas d’inscriptions au registre de transplantation 1. Grolleau A, Barbet V, Thurin N, Lassalle R, Duong M, Droz-Perroteau C, et al. Description des cas d’hospitalisation pour hépatite aiguë médicamenteuse à partir des données de l’Assurance maladie (Sniiram). Revue d’Épidémiologie et de Santé Publique. juin 2017;65:S131. 2. Grolleau A, Duret S, Thurin N, Duong M, Lassalle R, Blin P, et al. Principales classes médicamenteuses délivrées avant une hospitalisation pour hépatite aiguë. Revue d’Épidémiologie et de Santé Publique. juin 2019;67:S177. 3. Gulmez SE, Larrey D, Pageaux G-P, Bernuau J, Bissoli F, Horsmans Y, et al. Liver transplant associated with paracetamol overdose: results from the seven-country SALT study: Paracetamol overdose. Br J Clin Pharmacol. sept 2015;80(3):599-606.
  6. 6. Paracétamol & transplantation ■ Etude SALT III 2015-2016 ■ Etude de l’intoxication médicamenteuse amenant à une inscription sur liste de transplantation ■ 57,1 % sans cause clinique ■ 42,9% : surdosage médicamenteux. – Âge moyen 39,4; femmes 58,3% – 96,7 % exposés au paracétamol ■ 51,7% intentionnels ■ 45% non intentionnels ■ 1,7 % non évaluable 1. Lassalle R, Lignot-Maleyran S, Micon S, Lorrain S, Jové J, Larrey D, et al. Exposition médicamenteuse et risque d’insuffisance hépatique aiguë conduisant à l’inscription sur liste de transplantation (IHAT) : résultats de l’étude SALT-III chez des adultes en France. Revue d’Épidémiologie et de Santé Publique. juin 2018;66:S219-20.
  7. 7. Paracétamol : Conclusion ■ Médicament majoritairement responsable, en cas de surdosage, des indications à une transplantation hépatique ■ En médecine générale : Evaluer dose et durée en fonction du patient ■ Dose la plus faible et le moins longtemps possible

×